L’INSTRUMENT

Le violon est un instrument de musique à cordes frottées. Construit en bois, il est constitué d’une caisse de résonance et d’un manche monté de 4 cordes dont le musicien tire des sons à l’aide d’un archet. Cet instrument connu depuis le XVIème siècle se retrouve dans toutes les sortes de musiques, des plus populaires aux plus savantes, joué seul, en petite formation, ou dans les plus grands orchestres. Sa sonorité majestueuse ou légère, intime ou solennelle, mélancolique ou pétillante est toujours émouvante.

LE METIER

Le luthier est un artisan qui fabrique à la main des instruments de la famille des violons. Il en assure la fourniture aux musiciens. Il les règle, les répare, les restaure et parfois les expertise. Il peut se spécialiser dans une ou plusieurs de ces activités. Il participe à la vie musicale et culturelle de sa cité ou de sa région. Sans grands changements depuis le XVIème siècle, ce métier d’art au service de la musique et des musiciens, perpétue des savoir-faire prestigieux dans des domaines aussi variés que la sculpture, la sonorité, le vernis. Il embrasse des activités diverses qui peuvent se décomposer ainsi : la fabrication, le montage des instruments neufs et anciens, l’entretien et la réparation, le réglage de sonorité, la restauration, l’expertise.

LES PERSPECTIVES PROFESSIONNELLES

L’activité de luthier s’exerce majoritairement dans le cadre d’une structure de très petite taille. Le jeune luthier débute souvent sa carrière comme assistant dans un atelier au sein duquel il va accumuler de l’expérience, acquérir progressivement de l’autonomie et se voir confier des responsabilités croissantes. Il peut travailler successivement dans plusieurs ateliers en France et à l’étranger avant de créer un jour sa propre entreprise. Les luthiers sont répartis sur tout le territoire national avec une plus forte concentration dans les grandes villes et un nombre très important d’ateliers à Paris. Le volume d’activité est étroitement lié à la vie musicale et au développement de la pratique instrumentale, écoles de musiques, conservatoires, orchestres amateurs et professionnels.

 

LA FORMATION

Elle vise à donner au futur luthier les bases théoriques et pratiques du métier dans toutes ses composantes, tout en étant principalement fondée sur la maîtrise des techniques de fabrication des instruments. L’enseignement doit permettre à l’élève d’acquérir des gestes sûrs, des techniques fiables mais aussi lui fournir les outils et les méthodes de travail pour appréhender sa future vie professionnelle et forger son expérience.

Le profil de candidature : Le recrutement se fait au niveau Bac, sans limite d’âge. Outre une excellente habileté manuelle, un goût prononcé pour les disciplines artistiques, ce métier de patience et de passion nécessite une bonne oreille et un sens aigu de l’observation. Une pratique musicale personnelle est très souhaitable.

 

Les centres de formation

 

Il existe plusieurs écoles en France et à l’étranger (Angleterre, Allemagne, Italie, Suisse, Etats-Unis).

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à télécharger la documentation de la Chambre Syndicale de la Facture Instrumentale.